mention


mention

mention [ mɑ̃sjɔ̃ ] n. f.
• fin XIIe; lat. mentio
1Action de nommer, de citer, de signaler. « Si Josèphe a fait mention de Jésus » (Renan). Il n'en est pas fait mention dans cet ouvrage. Événement digne de mention.
2Brève note donnant une précision, un renseignement. La lettre est revenue avec la mention « Décédé ». Rayer les mentions inutiles (sur un questionnaire à remplir). Mention en marge d'un acte juridique.
3Indication d'une appréciation favorable de la part d'un jury d'examen. Mention très honorable. Mention passable, assez bien, bien, très bien. Être reçu avec mention (supérieure à « passable »). Mention honorable : distinction venant, dans une exposition, un concours, après les prix et les accessits.
4Ling. Statut d'un signe autonyme (opposé à emploi, usage). Mot en mention.
⊗ HOM. Mansion.

mention nom féminin (latin mentio, -onis) Action de signaler, de citer, de nommer ; fait d'être signalé, cité, nommé : Il n'y a aucune mention de cet événement dans la presse. Courte indication portée sur des documents, des imprimés, des formulaires : Rayer les mentions inutiles. Appréciation favorable donnée par le jury dans certains examens : Avoir la mention bien.mention (expressions) nom féminin (latin mentio, -onis) Faire mention de quelque chose, le mentionner : On ne fait pas mention de votre nomination.mention (homonymes) nom féminin (latin mentio, -onis) mansion nom féminin mentions forme conjuguée du verbe mentirmention (synonymes) nom féminin (latin mentio, -onis) Action de signaler, de citer, de nommer ; fait d'être signalé...
Synonymes :

mention
n. f.
d1./d Témoignage, rapport fait de vive voix ou par écrit. La presse a fait mention de cet événement.
d2./d Indication, petite note apportant une précision.
|| Mention marginale, inscrite en marge d'un acte pour y apporter des modifications.
d3./d Appréciation favorable accordée par un jury d'examen à un candidat. être reçu au baccalauréat avec la mention passable (à partir de dix sur vingt), assez bien (à partir de douze sur vingt), bien (à partir de quatorze sur vingt) ou très bien (à partir de seize sur vingt). (V. distinction, sens 3.)

MENTION, subst. fém.
A. —Action de faire remarquer ou connaître (par la parole ou par un écrit), de citer. Être digne de mention; mériter une mention expresse, particulière, spéciale. M. de Rênal fronçait le sourcil (...) au seul nom d'argent. La mention de ce métal, disait-il, est toujours une préface à quelque mandat tiré sur ma bourse (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 144). Il est curieux à quel point la seule mention du nom de Manet (...) me rafraîchit, me rajeunit toujours (DU BOS, Journal, 1928, p. 86):
1. On avait vu, dès le
XIIe siècle, certains romanciers introduire dans leurs romans (...) des personnages authentiques de leur temps. Ces mentions de personnages connus du public donnaient de la vie au récit et piquaient la curiosité du lecteur.
FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 61.
Loc. verb. Faire mention (de qqn ou de qqc.). Mentionner. Je ne puis me dispenser de faire ici mention d'une oeuvre, dont l'autographe porte la date: «Novembre 1822» (ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 505). Les textes font parfois mention de filles nobles données en mariage à des paysans cossus (FARAL, Vie temps st Louis, 1942p. 257):
2. La relation hollandaise ni sa carte ne font point mention de ces deux îles, et la relation française qui en parle, n'indique ni leur latitude ni leur distance à d'autres terres...
Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 112.
À la forme impers. Il est fait mention (de qqn ou de qqc.). La première fois qu'il est fait mention de Juifs à Londres, c'est à propos d'une amende de deux mille livres sterling qui leur est infligée (MORAND, Londres, 1933, p. 266):
3. Les plus anciens (...) auteurs (...) célèbrent ses vertus [de saint Nicolas] (...) mais aucun d'eux ne rapporte le miracle du saloir. Il n'en est pas fait mention non plus dans la Légende dorée.
A. FRANCE, Mir. Gd St Nic., 1909, p. 59.
B. P. méton.
1. Courte indication, inscription ajoutée sur un écrit pour donner une précision supplémentaire. Mention manuscrite, marginale; rayer les mentions inutiles. Une (...) lettre, avec la mention urgent sur l'enveloppe (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 824). Tous les envois aux siens (...) revenaient (...) avec la mention (...): «Partis sans laisser d'adresse» (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 100):
4. ... ce désert (...) figure sur la carte du ministère des Travaux publics avec cette attrayante mention: «Plateau rocheux, sans eau, sans végétation, inhospitalier pour l'homme et les animaux.»
BENOIT, Atlant., 1919, p. 295.
DR. ,,Énonciation ajoutée au corps d'un acte soit à la suite, soit plus généralement en marge, afin, soit de le compléter, soit de le rectifier, soit de faire connaître l'accomplissement d'une formalité légale, d'un acte ou d'un événement postérieur`` (CAP. 1936). Dans tous les cas où la mention d'un acte relatif à l'état civil devra avoir lieu en marge d'un autre acte déjà inscrit, elle sera faite à la requête des parties intéressées (Code civil, 1804, art. 49, p.11). Chaque original doit contenir la mention du nombre des originaux qui en ont été faits (Code civil, 1804, art. 1325, p. 239).
2. Appréciation favorable, distinction.
a) [À un examen] Mention très honorable; mention très bien avec les félicitations du jury; être reçu avec mention (supérieure à passable). M. Bourret vient d'être reçu Docteur ès-Lettres avec mention honorable (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p.495). Sevrais a (...) passé son premier bac avec la mention bien (MONTHERL., Ville dont prince, 1951, I, 1, p. 855). Les diplômes d'études supérieures (...) portent les mentions suivantes: Passable, (...) Assez bien, (...) Bien (...), Très bien (Encyclop. éduc., 1960, p.216).
b) [À un concours, une exposition] M. Raffaëlli n'a eu aucune médaille ni aucune mention; eh bien, tant mieux! Cela ranime nos haines pour les jurys et pour l'école des Beaux-Arts (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 53). Attendant de son exposition une médaille, elle a obtenu seulement une mention (GONCOURT, Journal, 1892, p. 193). À l'exposition régionale, elles [ses fleurs] lui valaient toujours quelques mentions honorables et plusieurs premiers prix (GUÈVREMONT, Survenant, 1945, p. 60).
Prononc. et Orth.: []. Homon. mansion. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Ca 1165 faire mencion (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 2067 ds T.-L.); b) 1549 faire honorifique mention (EST.); 1671 faire honorable mention (POMEY); d'où 1796 mention honorable «distinction accordée à un ouvrage de concours n'ayant obtenu ni prix ni accessit» (Moniteur, Réimp., t. 86, p. 452 ds BRUNOT t. 9, p.671). Empr. au lat. mentio «mention, appel à la mémoire ou à la pensée», (de même orig. que mens, mentis «esprit») surtout usité dans le syntagme mentionem facere. Fréq. abs. littér.: 401. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 832, b) 325; XXe s.: a) 459, b) 544.

mention [mɑ̃sjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1167; lat. mentio, -onis, de mens, mentis « esprit ».
1 Action de nommer, de citer, de signaler; chose mentionnée. || La mention de qqch. par qqn. || Faire mention d'une personne, d'une chose dans un discours ou un écrit. || Dictionnaire qui ne fait pas mention d'un mot (→ Living-room, cit. 2). || Être digne de mention, de trouver place, d'être signalé.(Impersonnel). || Il est fait mention de…, il n'en est pas fait mention (→ Anéantir, cit. 5).Faire une courte mention du voyage de qqn (→ Incognito, cit. 6), « en faire une mention élogieuse; n'en faire qu'une légère mention » (Académie). || Mériter une mention spéciale dans une étude (→ Île, cit. 4). || Mention honorable d'un militaire. Citation.
0 Euphorion (…) poète très connu parmi les anciens, et dont Virgile et Quintilien font une mention honorable (…)
Racine, Iphigénie, Préface.
2 (1690). Courte inscription, note qui donne un renseignement, une précision. || Faire figurer une mention sur une feuille d'emploi (cit. 17). || Biffer les mentions inutiles. || Mentions qui constituent une raison sociale (→ Légionnaire, cit. 4).(1936). Spécialt. Dr. « Énonciation ajoutée au corps d'un acte soit à la suite, soit plus généralement en marge, afin, soit de le compléter, soit de le rectifier, soit de faire connaître l'accomplissement d'une formalité légale, d'un acte ou d'un événement postérieur » (Capitant).
3 (1935). Indication donnée par le jury de certains examens sur son appréciation des candidats reçus. || Mention honorable, très honorable… du doctorat. || Mention passable, assez bien, bien, très bien (dans un examen). || Obtenir la mention bien.Absolt. Mention favorable. || Reçu avec mention (supérieure à « passable »).
(Dans un concours, une exposition; 1796). || Mention honorable : distinction récompensant le concurrent qui vient immédiatement après ceux qui ont eu les prix et les accessits.
4 Didact. (Opposé à usage). Le fait de se servir d'un signe pour en parler, pour le désigner. Autonymie.
DÉR. Mentionner.
HOM. Mansion.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mention — Mention, Mentio. Il n est point mention qu il y en ait nulle part de plus courtoises, Nusquam perhibentur blandiores gentium. Faire mention de quelque chose, Memorare, Mouere mentionem de re aliqua, Facere mentionem, vel Inferre, Mentionem habere …   Thresor de la langue françoyse

  • mention — MENTION. s. f. Commemoration, memoire. Faire mention de quelqu un, de quelque chose. en faire mention honorable. en faire mention dans un traité, dans un contract, dans l histoire, &c. il n est point mention qu il y ait jamais eu d homme &c. qu… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • mention — [men′shən, men′chən] n. [ME mencion < OFr mention < L mentio < mens (gen. mentis), MIND] 1. a brief, often incidental, reference or statement 2. a citing for honor vt. 1. to refer to or speak about briefly or incidentally; specify, as by …   English World dictionary

  • Mention — Men tion, n. [OE. mencioun, F. mention, L. mentio, from the root of meminisse to remember. See {Mind}.] A speaking or notice of anything, usually in a brief or cursory manner. Used especially in the phrase to make mention of. [1913 Webster] I… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • mention — vb Mention, name, instance, specify are comparable when they mean to make clear or specific by referring to something explicitly. Mention indicates a calling attention to, usually by name where possible, sometimes by a brief, cursory, or… …   New Dictionary of Synonyms

  • Mention — Men tion (m[e^]n sh[u^]n), v. t. [imp. & p. p. {Mentioned} (m[e^]n sh[u^]nd); p. pr. & vb. n. {Mentioning}.] [Cf. F. mentionner.] To make mention of; to speak briefly of; to name. [1913 Webster] I will mention the loving kindnesses of the Lord.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • mention — ► VERB 1) refer to briefly. 2) refer to by name as being noteworthy. ► NOUN 1) a reference to someone or something. 2) a formal acknowledgement of something noteworthy. ● be mentioned in dispatches Cf. ↑ …   English terms dictionary

  • mention — [n] referral, observation acknowledgment, allusion, citation, comment, footnote, indication, naming, note, notice, notification, recognition, reference, remark, specifying, tribute, utterance; concepts 73,278 Ant. quiet, silence mention [v] refer …   New thesaurus

  • mention — I (reference) noun allegation, allusion, assertion, commemoratio, comment, communication, enlightenment, expression, hint, implication, indication, indirect hint, inference, insinuation, intimation, mentio, note, passing word, recital, recitation …   Law dictionary

  • mention — {{Roman}}I.{{/Roman}} noun ADJECTIVE ▪ brief, passing ▪ special ▪ earliest, first ▪ The earliest mention of the town is in a 16th century manuscript …   Collocations dictionary